photo Carnaval de Nice : Origines et traditions
Benjamin Maxant©
photo Carnaval de Nice : Origines et traditions
L.GUIGUI©
photo Carnaval de Nice : Origines et traditions
Benjamin Maxant©
Previous Tab Next Tab

Carnaval de Nice : Origines et traditions

A propos du Carnaval


Le carnaval de Nice est sans conteste lvnement majeur de la capitale azurenne. Chaque anne la ville shabille de lumire pour accueillir une grande fte qui na pas perdu son me populaire malgr le grand succs dont elle profite.

Pendant 15 jours, aux mois de Fvrier et Mars, corso illumins, une vingtaine de chars, environ 300 grosses ttes et les chars des batailles de fleurs envahissent les rues. Les groupes de musique du monde entier viennent apporter au carnaval une connotation cosmopolite.


Jouissant chaque anne dun succs grandissant, le Carnaval de Nice et une fte pour tous, les petits et les grands, les franais et les trangers Dautant plus que lon peut assister gratuitement au corso carnavalesque en se postant le long de la rue, cependant les tribunes payantes restent plus confortables et pratiques, surtout lorsque lon a des enfants.



Notre portail vous propose une liste d'htels Nice pour vous loger durant toute la priode du festival. Cte d'Azur vous permet de trouver un htel un prix exceptionnel se situant tout prs du centre ville.



Origines et Traditions du Carnaval de Nice


L'tymologie du mot "Carnaval" la plus communment retenue est "carne levare", "enlve la chair". Ds le Moyen ge, les Niois, avant de jener pendant quarante jours selon la tradition catholique du Carme, profitaient d'une cuisine grasse, riche et copieuse.


Pour mieux fter cette priode enjoue, tous les dbordements furent autoriss. Il tait alors de mise de se moquer de tout et de tous aux dpens de chacun, cachs derrire des masques, protgs par des dguisements, et ce jusqu'au Mardi-Gras.

La premire mention retrouve des rjouissances carnavalesques nioises remonte 1294, lorsque Charles d'Anjou, Comte de Provence, signale qu'il a pass Nice "les jours joyeux de Carnaval".



Jusqu'au XVIIIe sicle, les festivits carnavalesques taient ponctues de bals masqus et de farandoles effrnes dans l'actuelle Vieille Ville. Les excs ont rapidement t contrls par les "Abbs des Fous", chargs par le clerg de canaliser la liesse populaire.

Sous l'influence du Carnaval de Venise, un Carnaval de salon et les "Veglioni"- bals masqus privs - se dveloppent au cours du XVIIIe sicle, au dtriment des distractions de rue.

Les ftes de Carnaval, et notamment celles du du Carnaval de Nice, furent interrompues lors de graves vnements politiques et militaires qui ont marqu l'Histoire comme durant la Rvolution Franaise, puis le 1er Empire.

En 1830, un premier cortge fut organis en l'honneur de Charles-Flix et de Marie-Christine, souverains du Royaume de Pimont-Sardaigne. La trentaine d'quipages dfilant pour le roi et la reine annonait le futur droulement du Carnaval.




Les dbuts du carnaval "moderne"...


Jusqu'en 1872, la fte battit son plein dans les rues de Nice, au gr des inspirations de chacun : la foule dguise se bombardait de confetti de pltre, de farine, d'ufs.

Mais en 1873, le Niois Andriot SATONE prit l'initiative de fonder le "Comit des Ftes" qui, sous le patronage de la municipalit, fut charg d'organiser et donner de l'ampleur au Carnaval de Nice.

Ainsi, le 23 fvrier 1873, Carnaval 1er entra dans la ville. Le Carnaval moderne tait n, auquel Alexis MOSSA puis son fils Gustav-Adolf apportrent, jusqu'en 1971, un tonnant particularisme, grotesque et fabuleux, en ralisant les maquettes des chars les plus spectaculaires qui aient dfil Nice.


Le 14 fvrier 1882, Sa Majest "Triboulet" fit une entre triomphale dans la Cit : le modeste pantin de paille et de chiffons, jusque l spectateur immobile sur la place de la Prfecture, participait pour la premire fois au cortge, trnant sur le "Char royal" identique ceux d'aujourd'hui.

Les premire et seconde guerres mondiales ont empch Carnaval de rgner durant plusieurs annes. En 1991, la Guerre du Golfe l'oblige renoncer galement.

Vue mer : crdit photo Aseed