Page des Ventes

Jazz au Fort Napoléon

VENDREDI 15 JUIN 2012 : JAZZ AU FORT NAPOLEON

CONCERT SOUS LES ETOILES

Art Bop reçoit le José Caparros / Jean Michel Proust quintet pour une « Blue Note Story » : les tubes et les musiciens qui ont fait l’histoire de Blue Note, racontés par Jean-Michel Proust, avec les images qui ont fait la légende du plus célèbre des labels de jazz, et interprété par le

BLUE NOTE 5TET

José Caparros trompette
Jean-Michel Proust sax ténor
Pierre Christophe piano
Cédric Caillaud contrebasse
François Laudet batterie

Avec la voix de PEE WEE MARQUETTE, live au Birdland, et la projection de photos et pochettes célèbres attachées au label.

Pour permettre la projection des photos sur grand écran qui accompagnera le concert, nous attendrons la nuit et nous commencerons à 22 heures.

OUVERTURE DES PORTES A 21 HEURES.
CONCERT à 22 HEURES
Entrée : 15
Adhérents : 10 ( sur présentation de la carte 2012 )
Moins de 26 ans : 6
Pas de réservations.
Renseignements : 04 94 09 47 18
06 87 71 59 30
e mail : michel.le-gat@orange.fr
Avec le soutien de la ville de LA SEYNE SUR MER, du CONSEIL GENERAL DU VAR, du CONSEIL REGIONAL PROVENCE ALPES COTE d’AZUR et de la SPEDIDAM.

Blue Note Records est un label de jazz fondé en 1939 à New York par Alfred Lion (1909-1987) et Max Margulis (1907-1996)1. Il appartient aujourd’hui au groupe EMI. Son nom provient de la note bleue caractéristique du jazz et du blues.

Histoire
Alfred Lion, juif allemand, avait émigré aux États-Unis à cause de l’arrivée au pouvoir d’Hitler. Il s’associa d’abord à l’écrivain Max Margulis, qui financa les débuts du label, mais qui le quitta au milieu des années 1940. Le photographe Francis Wolff (1907-1971), également juif allemand ayant fui le nazisme et ami de Lion, rejoignit alors Blue Note.

Blue Note est principalement associé au style hard bop, qu’il a grandement contribué à développer dans les années 50, bien qu’il ait publié des disques dans presque tous les genres de jazz. Horace Silver, Jimmy Smith et Art Blakey sont les musiciens les plus liés au label, mais Blue Note a enregistré presque tous les jazzmen importants de l’après-guerre, et notamment plusieurs « classiques » de Clifford Brown, Miles Davis, Lou Donaldson, Dexter Gordon, Johnny Griffin, Herbie Hancock, Freddie Hubbard, Grant Green, Jay Jay Johnson, Thelonious Monk, Bud Powell, Max Roach, Sonny Rollins ou Wayne Shorter.

Le label a longtemps été autonome et Alfred Lion enregistrait selon son goût personnel. Il fallait seulement avoir du swing ou du groove et garder le sentiment du blues. Quant à Francis Wolff, il réalisait les photographies pour les pochettes des disques. À partir de 1956, le graphiste Reid Miles contribua également à fixer l’identité visuelle de Blue Note, grâce à ses pochettes d’un style marqué. De 1952 à la fin des années 1970, presque tous les albums de Blue Note furent enregistrés par l’ingénieur de son Rudy Van Gelder. On doit également à ce dernier, depuis 1999, la remastérisation en CD 24 bits de plusieurs des albums les plus classiques du label.

Dans les années 1950 et 1960, le label avait comme particularité, parmi les étiquettes indépendantes, de financer les répétitions des musiciens en vue des enregistrements. Ce fait explique pour une part la richesse de son catalogue (qui en fit le plus célèbre des labels indépendants dédiés au jazz), de même que le caractère distinctif de ce qu’il est convenu d’appeler le « son Blue Note ». Ce son, marqué par la cohésion constante du jeu des musiciens, s’éloigne de celui des « jam sessions » impromptus qui étaient presque la norme sur disque à l’époque.

Suite à la retraite d’Alfred Lion en 1967 et à la mort de Francis Wolff en 1971, le label entre dans une période de déclin, caractérisée par des projets à visées essentiellement commerciales, qui le mène à sa dissolution en 1981. Il est toutefois ressuscité en 1984 par Bruce Lundvall, qui confie alors le vaste travail de réédition des archives du label à Michael Cuscuna. Ce dernier s’était déjà lancé, à partir de 1975, dans une entreprise d’édition des inédits de Blue Note, notamment sur l’étiquette qu’il avait fondée, Mosaic Records. Blue Note avait en effet accumulé, depuis sa fondation, nombre d’enregistrements de grand intérêt qui, par manque de temps ou d’argent, n’avaient jamais été commercialisés. Dans la seconde moitié des années 1980, d’anciens artistes reviennent chez Blue Note, et de jeunes artistes prometteurs rejoignent le label notamment Michel Petrucciani.

Aujourd’hui, Blue Note met en avant des chanteuses comme Cassandra Wilson ou Norah Jones et n’hésite pas à élargir son répertoire en signant des artistes soul ou folk à l’instar de Amos Lee, Raul Midón ou Keren Ann ; ou encore le rappeur Oxmo Puccino.

Claude Nougaro fut le premier chanteur français à enregistrer sur le label, à l’occasion de son disque posthume La Note Bleue, sorti en septembre 2004.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo

  • Jeudi 15 novembre 2018, Bonne Fête Albert
Aujourd'hui
Lever du Soleil
07:28
Coucher du soleil à
17:02

Photo de la semaine

Escapades

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer