Page des Ventes

La Saeta présente Trajectoires / Triptyque – 3ème et dernier volet Lecture mise en espace de « La robe blanche»
Le 17 janvier 2020

La Saeta présente Trajectoires / Triptyque – 3ème et dernier volet Lecture mise en espace de « La robe blanche»

Vendredi 17 janvier à 19h

La Saeta présente Trajectoires / Triptyque – Textes de Nathalie Léger mis en espace et en images par Emma Laurent

3ème et dernier volet Lecture mise en espace de « La robe blanche»

La robe blanche : C’est à travers le destin tragique de Pippa Bacca (1974-2008), artiste performeuse milanaise que la narratrice poursuit son dialogue avec sa mère. La robe blanche, c’est la robe de mariée. Pour la mère de la narratrice c’est une robe souillée par l’adultère et le mépris, pour la narratrice c’est la robe de Pippa Bacca, partie porter la paix jusqu’à Jérusalem en stop, jamais arrivée, stoppée à Istanbul, volée, violée, tuée. « Une robe blanche suffit-elle à racheter les souffrances du monde ? Sans doute pas plus que les mots ne peuvent rendre justice à une mère en larmes. »

Nathalie Léger est née en 1960, elle est directrice générale de l’IMEC (Institut Mémoires de l’édition contemporaine).

Elle a été commissaire de plusieurs expositions notamment au Centre Georges Pompidou en 2007 pour l’exposition Samuel Beckett.

Elle a dirigé l’édition en cinq volumes des Écrits sur le théâtre d’Antoine Vitez (POL1994-98).

En plus de ses trois derniers textes publiés chez POL elle est l’auteur d’un essai : Les Vies silencieuses de Samuel Beckett (Allia, 2006).

Un coup de foudre, l’écriture de Nathalie Léger !

Des écrits comme des pensées : choisies, fragmentées, référencées, décrites, disséquées, jamais idéalisées, jamais mièvres.

Des écrits suscités par des images : un catalogue de photographies, un film, un journal télévisé.

Des récits de femmes qui cheminent à différentes époques, en différents lieux, créatrices nous questionnant intimement sur notre rapport à l’art, à l’évènement, à l’intimité, à nos doubles familiers ou fantasmés.

Son enfance au Cap d’Antibes, ses premiers écrits sur Samuel Beckett et Antoine Vitez, son amour du théâtre, de la photographie et de la performance…

La sensation d’une certaine intimité m’a poussé à m’emparer de ses mots et à trouver les images qui résonnent avec les écrits.

Emma Laurent

Entrée 6 € – tarif étudiant 4 € (adhésion 2 €) Gratuit pour les enfants

Réservation conseillée

Galerie Depardieu 6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice

Tel 0 966 890 274

Laisser un commentaire

Météo

  • Samedi 28 novembre 2020, Bonne Fête Jacques
Aujourd'hui
Lever du Soleil
08:45
Coucher du soleil à
17:52

Photo de la semaine

Escapades

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer