Page des Ventes

Exposition Franca Séverin, du Cap au Rocher

FRANKA SEVERIN est née dans le Tyrol Italien. Elle passe plus de 30 ans en Afrique du Sud où elle est propriétaire de mines. Parallèlement à son activité professionnelle, elle peint et trouve le temps d’ouvrir un centre d’art à Johannesburg Amakhono Art Foundation. Il y a une dizaine d’années, elle revient s’installer à Monaco et décide de se consacrer exclusivement à sa passion : la peinture. Pour l’artiste, peindre relève d’une nécessité vitale : sa vie s’inscrit sur la toile, son histoire personnelle, mais aussi et surtout celle des pays où elle a vécu, essentiellement l’Afrique du Sud.

A Johannesburg, sa rencontre avec l’artiste Bill Ainslie sera décisive. Il la conforte dans sa pratique et la pousse à aller encore plus loin dans l’expression graphique. Son style et les formats de ses tableaux sont le reflet même de son tempérament et de son caractère affirmé : une explosion de couleurs et de formes, des abstractions dont le mouvement évoque un maelström infini auquel le regard ne peut échapper, ni rester indifférent.

L’Afrique du Sud la marquera définitivement à travers ses paysages grandioses, ses mines, les terrils, les ghettos, la lutte des noirs, l’apartheid. En 1994, elle est un témoin privilégié de l’investiture à la présidence de Nelson Mandela par le président Frederik de Klerk, ami de longue date alors qu’il était ministre des Mines et de l’Environnement (1979 1980).

Son retour en Europe et plus précisément à Monaco marque une rupture dans son travail qui va prendre une tournure plus sereine, les couleurs s’apaisent. On se surprend même à découvrir des tableaux en noir et blanc. Imperceptiblement, les thèmes traités le sont avec moins de violence. La plénitude semble envahir lentement ses tableaux. Mais qu’on ne s’y trompe pas : ici et là, couché sur le tableau, des touches de peinture nous rappellent qu’à tout moment les oeuvres de Franka peuvent exploser dans un tonnerre fracassant.

Ce travail, miroir d’une vie hors du commun, ne s’apparente à aucun mouvement artistique. Il est l’interprétation fidèle de la vie d’une femme qui se révèle à travers son oeuvre, pour qui les pinceaux sont l’unique moyen de s’exprimer et d’être un spectateur actif de son temps.

L’exposition présentée à l’Entrepôt, sur invitation de Daniel Boeri, propose une sélection de son travail réalisé au Cap et à Monaco permettant au spectateur de s’introduire un bref instant dans ce qui fût et est encore, la vie de cette artiste pas banale.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo

  • Lundi 19 novembre 2018, Bonne Fête Tanguy
Aujourd'hui
Lever du Soleil
07:33
Coucher du soleil à
16:58

Photo de la semaine

Escapades

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer