Page des Ventes

Exposition Martin Miguel
Du 1 mars 2018 au 24 mars 2018

Exposition Martin Miguel « Cordeaux espiègles »
Vernissage jeudi 1er mars de 16h à 21h
Entrée libre
Exposition jusqu’au 24 mars 2018.
Du lundi au samedi de 14h30 à 18h30

« A surgi dans ma petite tête, en revenant de l’atelier, un peu sous la pluie, peut-être à cause de la pluie, que j’avais inversé, dans mon travail de peinture, quelques rapports habituels. Je fais partie d’une tendance de l’art qui se méfie de l’affectivité, des émotions, des affects et même de la subjectivité. Je sais bien que peindre met en jeu des affects, mais les affects ne sont pas à l’origine de ma décision de peindre ; ils ne sont pas non plus ce que je cherche à exprimer lorsque je peins. L’affectivité s’épanouit après, lorsque le travail se dévoile. Avant et pendant ce sont des procédures qui sont exécutées et comme le travail se fait à l’envers, en aveugle du résultat, l’affectivité comme moteur de la production du résultat en est d’autant plus exclue.
Cette inversion du rapport à l’affectivité n’est pas la seule. Mon travail présente d’autres inversions.
L’inversion du rapport au support: Par exemple, habituellement on a un support sur lequel on met la peinture, or, je mets la peinture avant de créer le support (évidemment il y a un support intermédiaire ou table de travail qui disparaît à la
présentation). Autre procédure habituelle de la peinture: on met une masse de peinture pour créer une forme. À l’inverse, Je fais en sorte qu’une masse se dérobe par décrochement ou effondrement, pour créer la forme.
De la même façon, mon dessin est le résultat d’un enlèvement ou d’un corps abandonné de sa substance. Il préexiste au support, et c’est à partir de ce dessin préalable (corps constitué en dessin-objet), en le suivant, en le recouvrant avec une matière malléable (ciment ou pâte à papier) que le support se constitue.
Faisant référence à mon utilisation du ciment, cela m’amène à évoquer mon rapport au mur ou à la paroi, ce support premier de toute peinture…
Lorsque je travaille le ciment, je le fais en inversant la fonction habituelle du mur: mes murs ne sont pas construits pour tenir, mais pour être tenus ».
Miguel 2018

Laisser un commentaire

Météo

  • Mardi 27 octobre 2020, Bonne Fête Emeline
Aujourd'hui
Lever du Soleil
08:04
Coucher du soleil à
18:25

Photo de la semaine

Escapades

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer