Page des Ventes

Festival d’Astronomie de Valbonne

Le prochain Festival d’Astronomie de Valbonne (gratuit et ouvert à tous) aura lieu les jeudi 5, vendredi 6 et samedi 7 mai au Centre International de Valbonne (espace Agora) à Sophia-Antipolis (entrée des Bouillides).

Il comprendra les animations suivantes :
Jeudi 5 mai :
– 14h-17h30 : ateliers d’animation pour les jeunes et les familles
* construction et lancement fusées à eau
* séances de planétarium
* ateliers lumière
* utilisation des cartes du ciel
* utilisation des cadran solaire et astrolabe
* préparation et le lancement d’un satellite
* observation du Soleil
– 18h-19h30 salle de cinéma du CIV (Agora) : conférence grand public par Patrick DE LAVERNY, chercheur au Laboratoire LAGRANGE de l’OCA
Titre : « La mission Gaia de l’Agence Spatiale Européenne : une révolution pour l’archéologie galactique »
Résumé : Gaia est en train de cartographier en 3D avec une précision sans précédent notre galaxie. Cet arpentage est associé à une caractérisation fine des populations stellaires composant notre Voie Lactée. Gaia nous fournira donc d’ici quelques années une vision globale inédite de la Voie Lactée qui révolutionnera notre compréhension de la formation et de l’histoire galactique.
– 22h-minuit : soirée d’observation publique en partenariat avec le Club d’Astronomie Copernic de Fréjus Saint-Raphaël

Vendredi 6 mai :
– 18h-19h30 salle de cinéma du CIV (Agora) : conférence grand public par Agnès FIENGA, chercheur au laboratoire GEOAZUR de l’OCA
Titre : « Visite dans la banlieue de notre système solaire »
Résumé : Dans cette conférence, nous nous promènerons dans les confins éloignés de notre système solaire, après Neptune. Nous y croiserons l’ex-planète Pluton et ses satellites, puis des objets bien plus massifs que lui, des comètes et même peut-être la nouvelle planète du système solaire.

Samedi 7 mai :
– 18h-19h30 salle de cinéma du CIV (Agora) : conférence grand public par Fabien KEFELIAN, enseignant-chercheur au laboratoire ARTEMIS de l’OCA
Titre : « Les détecteurs d’ondes gravitationnelles, instruments d’une nouvelle ère de l’astrophysique »
Résumé : Le 14 septembre 2015 a eu lieu le premier enregistrement du passage d’une onde gravitationnelle sur Terre, témoin directe de la fusion de deux trous noirs à 1 milliard d’année lumière. L’amplitude extrêmement faible de ces ondes, de l’ordre de 1E-21, a constitué un défi gigantesque pour la réalisation de détecteurs. Nous présenterons les solutions ayant permis d’atteindre une telle sensibilité, et les futurs projets d’observatoires gravitationnels.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo

  • Vendredi 16 novembre 2018, Bonne Fête Albert
Aujourd'hui
Lever du Soleil
07:28
Coucher du soleil à
17:02

Photo de la semaine

Escapades

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer