Tourisme Mandelieu-la-Napoule

Vous êtes ici : >> Infos / Tourisme Mandelieu-la-Napoule>> Culture Mandelieu-la-Napoule >> Le Massif de l'Estérel

Le Massif de l'Estérel

le massif de l'estérel
Situé à la limite du Var et des Alpes-Maritimes, entre Méditerranée et Provence, le Massif de l’Estérel est un massif volcanique qui s’étend su 30 000 hectares, dont 14 000 sont classés. Il tient sa couleur rouge de la ryoliothe et du phorphyre rouge, une roche volcanique qui date de l’ère primaire.

L’Estérel est né il y a 250 millions d’années. La légende raconte que la fée Estrelle lui donna son nom : les femmes venaient la consulter pour obtenir la fécondité. Mais la véritable origine du nom viendrait du dérivé de l’adjectif « stérile » qui traduit un terrain aride et peu fertile qu’est l’Estérel. Le massif est donc né du mouvement de l’écorce terrestre : la terre s’est fissurée laissant remonter la lave à la surface et donnant ainsi naissance à cette roche couleur pourpre. Une curiosité terrestre qui témoigne d’une histoire géologique mouvementée

Le massif offre des paysages sauvages et grandioses : pentes escarpées, gorges étranglées, pitons de lave, calanques et plages ombragées de pins parasols… Une terre de contrastes qui plonge dans le bleu turquoise de la Méditerranée !

Le Massif de l’Estérel est ponctué d’une flore riche et variée grâce à la douceur de la température. Maquis, chênes-lièges, pins d’alep, figuiers, oliviers, lavandes, romarins, côtoient palmiers, mimosas, agaves, eucalyptus… Une explosion de couleurs et de senteurs qui offre un véritable paradis pour la faune. Sangliers, cerfs, lézards, papillons se laissent découvrir au fil des sentiers de randonnée. Des circuits ont été aménagés pour les randonneurs à pied ou à cheval, et les VTT.

Au détour d’un sentier, vous pourrez découvrir les traces de l’histoire humaine : menhir, fontaine romaine, oppidum, voie aurélienne… témoignent d’une présence humaine. Quelques curiosités parsèment également ce paysage : le pic de l’Ours, le rocher Saint-Barthélémy, la calanque du Dramont, le belvédère du Cap Roux, ainsi que le mont Vinaigre qui culmine à 614 mètres.

Attention toutefois à cet équilibre naturel précaire. Les promeneurs doivent respecter des consignes strictes de sécurité pour éviter de replonger le massif au cœur d’incendies qui l’ont trop souvent ravagé. L’Office National des Forêts veille à préserver ce site.

Auteur : Bérengère©


Vue mer : crédit photo Aseed