Page des Ventes

41ème Salon d’Antiquités,Brocante et Art
Du 20 avril 2013 au 6 mai 2013

Du 20 avril au 6 mai 2013

41ème Salon d’Antiquités,
Brocante et Art Moderne d’Antibes

ANTIBES ART FAIR
Port Vauban

Créé il y a plus de 40 ans, le Salon d’Antibes est l’un des plus importants et des plus prestigieux salons d’antiquaires français, mais aussi d’art moderne. C’est également un événement majeur en Europe, par sa fréquentation et par la qualité des oeuvres présentées.

Le Salon d’Antibes est unique à plus d’un titre : par la présence d’exposants prestigieux, par l’exposition de chefs-d’oeuvre exceptionnels de tous les styles et de toutes les époques, et par sa situation géographique privilégiée qui lui confère son ambiance (au bord du plus important port de plaisance d’Europe et à côté des terrasses ensoleillées des restaurants du Vieil Antibes).

Le profil de ses visiteurs est également unique : les plus grosses fortunes et les grands collectionneurs qui possèdent une villa ou un yacht sur la Côte d’Azur y côtoient, en toute discrétion mais aussi en toute convivialité, les amateurs. Pour le plaisir des yeux, pour décorer leurs résidences ou pour enrichir leurs collections, tous savent que c’est ici qu’ils découvriront quelques-unes des plus belles pièces actuellement sur le marché et les plus originales, et cela à tous les prix.

C’est la raison pour laquelle, chaque année, au printemps, près de 25 000 amateurs, passionnés et collectionneurs d’antiquités, de brocante, de bijoux anciens… Mais aussi de mobilier et d’objets d’art du XXe siècle, de design et de tableaux signés par les grands maîtres de l’art moderne, se donnent rendez-vous sur le port d’Antibes.

Au programme : un véritable voyage dans le temps et dans l’histoire de l’art, au fil des chefs-d’oeuvre exceptionnels exposés. Antiquités et brocante, mais aussi mobilier et objets d’art du XXe siècle, voilà les grands domaines de prédilection du Salon d’Antibes. Une nouvelle fois cette année, les organisateurs ont sélectionné dans chacun de ces secteurs une centaine de professionnels français et étrangers (italiens, espagnols…), parmi les meilleurs. La plupart de ces marchands, antiquaires, brocanteurs et galeristes sont d’ailleurs des références internationales dans leurs domaines d’activité.

Depuis sa création, le Salon d’Antibes est géré par une association à but non lucratif, l’ACAAFVA (Association des Commerçants, Artisans, Artistes et Forains du Vieil Antibes). Cela garantit l’indépendance et l’intégrité de ses organisateurs qui n’ont qu’un seul objectif : réunir professionnels, amateurs et collectionneurs pour partager ensemble une même passion ! Et cela tout en contribuant à faire du site d’Antibes un lieu unique qui célèbre l’art de vivre au bord de la méditerranée, en conjuguant antiquités et modernité !

Pour sa 41ème édition, le prochain Salon d’Antibes sera une nouvelle fois le grand événement international du printemps. Du 20 avril au 6 mai 2013, le grand chapiteau, spécialement dressé pour cet événement sur le quai du port Vauban, deviendra un espace-écrin où seront repartis des stands construits, aménagés et décorés comme de véritables galeries. De nouveaux exposants viendront enrichir l’offre proposée par les fidèles antiquaires et galeristes de l’an passé. D’ores et déjà, la présence de pièces exceptionnelles est annoncée. Et, bien sûr, à l’extérieur, la brocante, contribuera une nouvelle fois à apporter au Salon toute son ambiance.

Contact Presse : Gilbert Gay-Parme – T. 06 42 63 26 70 – gilbert.gp@club-internet.fr

Il était une fois le Salon d’Antibes…

Le Salon d’Antiquités-Brocante du Vieil Antibes a été initié il y a 40 ans par Claude Ammirati et Jean Gismondi. Depuis sa création, il est organisé par l’ACAAFVA (Association à but non lucratif des Commerçants, Artisans, Artistes et Forains du Vieil-Antibes), désormais présidée par Gérard Fantino.

Dès sa première édition, le Salon d’Antibes s’est déroulé au pied des remparts d’Antibes, là-même où les Phocéens fondèrent l’antique cité d’Antipolis, plusieurs siècles avant Jésus-Christ. Face au port et à deux pas des ruelles, du marché et des terrasses des restaurants et cafés qui confèrent au Vieil Antibes tout son charme et son authenticité. Sur cette terre bénie des dieux, véritable jardin d’Eden au bord de la méditerranée où les artistes ne cesseront jamais de venir pour profiter du climat de la Côte d’Azur, de sa douceur de vivre, de ses paysages et de sa lumière unique au monde. Ces mêmes artistes dont on peut admirer et acquérir quelques chefs-d’oeuvre exceptionnels, chaque année, durant le Salon d’Antibes : Claude Monet (qui résida à Antibes en 1888 et fit de nombreuses vues des plages de La Salis et de La Garoupe), Picasso et De Staël (qui s’installèrent à quelques années d’intervalle au château Grimaldi), mais aussi Léger, Renoir, Matisse, Dufy, Chagall…Un peu plus tard, ce sera Arman, César, Hartung, Klein, Niki de Saint-Phalle … et, de nos jours, Jaume Plensa, par exemple, dont le superbe Nomade trône désormais face à la mer, à quelques mètres du Salon ou bien encore Bernar Venet.

Le rendez-vous international des amateurs, passionnés et collectionneurs d’antiquités, de brocante et d’art moderne

Au fil du temps, le Salon d’Antibes est devenu une référence en Europe parmi les professionnels, mais également le rendez-vous de tous les amateurs et collectionneurs d’antiquités, et plus généralement de mobilier, d’oeuvres et d’objets d’art, qui savent que c’est ici qu’ils découvriront certaines des plus belles pièces actuellement sur le marché de l’art. En effet, sur la Côte d’Azur sont présents de très grands collectionneurs, mais aussi des amateurs fortunés, qui cherchent toujours à enrichir leurs collections ou à redécorer leurs demeures ou yachts. De nombreux marchands, antiquaires et galeristes réservent donc pour le Salon d’Antibes leurs plus beaux meubles, tableaux, bijoux, tapis… acquis durant l’année à travers le monde. Nombre d’entre eux sont d’ailleurs des chefs d’oeuvre exceptionnels et dignes d’être accrochés sur les cimaises des plus grands musées. La visite du Salon d’Antibes permet ainsi de découvrir ces trésors avant qu’ils n’entrent dans une nouvelle collection privée.

Plus d’une centaine d’exposants prestigieux français et étrangers

Antiquités et brocante, mais aussi mobilier et objets d’art du XXe siècle, voilà les grands domaines de prédilection du Salon d’Antibes. Depuis sa création, les organisateurs du Salon ont toujours sélectionné dans chacun de ces secteurs des exposants français et étrangers spécialisés et de qualité. La plupart de ces marchands, antiquaires et galeristes sont d’ailleurs des références internationales dans leurs domaines d’activité : mobilier, oeuvres d’art, objets de décoration, luminaires, orfèvrerie, tapis, bijoux anciens, arts de la table… Grâce à la présence de ces spécialistes hors pair, ce Salon propose un choix complet et diversifié d’oeuvres uniques et rares, avec les meilleures conditions et garanties de vente. C’est notamment grâce à cette sélection rigoureuse des exposants réunis pour chacune de ses éditions que le Salon d’Antibes a obtenu ses lettres de noblesse, sa notoriété et sa réputation.

Au total, la prochaine édition du Salon accueillera plus d’une centaine d’exposants repartis dans le grand chapiteau (plus de 3 500 m²).

À l’intérieur du chapiteau seront réunis les grands noms du secteur des antiquités qui font la réputation internationale du salon : Jean Gismondi, Giorgio Salvai, Galerie Scalabrino, Antiquités 1900-1930…
Les arts anciens d’Asie seront représentés par la Galerie 41, Mille ans d’Orient, Michel Douris et la Galerie Iram d’Annie Minet.
Antic Déco exposera ses exceptionnels services de vaisselle d’époque.
L’Art Déco sera également au rendez-vous avec l’un des grands spécialistes du genre : Richard Duflot.
Le mobilier design sera représenté, entre autres, par Roberta e Basta (Milan) et Pascal Joarkin…
Enfin les oeuvres des grands maîtres de l’Art Moderne seront exposées par les galeries Fleury, Studio Giovanna Simonetta, Hurtebize, Jean-François Cazeau, Michel Estades… sans oublier les grands noms de la scène contemporaine internationale. À ceux-là s’ajouteront les bijoutiers qui rivaliseront de tout l’éclat de leurs somptueux joyaux.

Cette année, le Salon a également sélectionné de nouveaux exposants qui viendront enrichir la qualité et la diversité du Salon. JC Aubry exposera notamment des pièces de céramique et verrerie exceptionnelles, la Galerie «Dans de beaux draps» présentera sa très belle collection de linge de maison et le «Mas de Bony» fera son grand retour. D’autres exposants sont en attente de confirmation. A l’extérieur, la Brocante fait le bonheur des visiteurs avec son atmosphère unique sous le grand pin et au bord du port.

Des pièces uniques réalisées par les plus grands artisans et artistes, des Arts Premiers à l’Art Moderne, en passant par les grands styles français et européens

Visiter le Salon d’Antibes, c’est effectuer un merveilleux voyage dans le temps, de l’Antiquité jusqu’au XXIe siècle. C’est partir à la découverte des différentes périodes de l’histoire de l’art et des différents styles de la décoration intérieure, au fil de stands proposant des pièces uniques, rares et exceptionnelles.
C’est effectuer une odyssée jalonnée de quelques-uns des plus beaux meubles, objets et oeuvres d’art créés au cours des siècles passés par les meilleurs artistes (peintres, sculpteurs…) ou artisans d’art (ébénistes, marqueteurs, bronziers, céramistes, joailliers, doreurs..), célèbres ou restés anonymes.
Les antiquaires sélectionnés sur ce Salon sont les gardiens de ce patrimoine artistique et culturel. Ils cherchent, sauvent et font restaurer dans les règles de l’art les meubles, objets et tableaux les plus anciens et les plus rares pour les proposer au public dans un parfait état de conservation qui en exhale toute la somptuosité.

Visiter le Salon d’Antibes, c’est également embarquer pour un superbe voyage à travers le monde, à la découverte des chefs d’oeuvre des grandes civilisations, en Europe, en Asie, en Océanie, en Afrique… Mais c’est aussi le moyen de renouer avec une grande tradition française, celle de la célébration d’un art de vivre unique qui transforme votre intérieur en véritable écrin d’élégance et de raffinement. Le public composé de fidèles collectionneurs et amateurs, français et étrangers, ne s’y trompe pas. Il revient chaque année en nombre pour visiter le salon et rêver, pour le plaisir des yeux et de la découverte, ou pour s’offrir, parmi les milles et une merveilles proposées sur ses stands, la plus fastueuse ou celle qui correspondra simplement à ses envies !

Antiquités et Art Moderne : L’éclectisme au goût du jour

Bien avant que cette tendance soit entrée dans les moeurs et dans l’air du temps, le Salon d’Antiquités-Brocante et Art Moderne d’Antibes a été l’un des premiers salons à proposer au public des objets d’art et du mobilier du XXe siècle aux côtés de somptueuses pièces anciennes. Cette juxtaposition iconoclaste de styles et de genres anachroniques, pourtant promue il y a plusieurs décades par la célèbre architecte d’intérieur et designer Andrée Putman, est restée jusqu’à récemment un choix audacieux qui allait et restait à l’encontre des canons en vigueur en matière d’antiquités et de décoration. Désormais, cette tendance est devenue très en vogue en matière de décoration intérieure et de collection.

Le Salon d’Antibes propose plus que jamais un choix diversifié et de la plus grande qualité parmi les créations des différentes époques. Des plus grands styles classiques européens aux plus modernes en passant par l’Art Déco… mais aussi le mobilier design vintage des plus grands créateurs du XXe siècle comme Jacobsen, Gray, Le Corbusier, Eames ou bien encore les peintures de grands maîtres signées De Staël, Picasso, Dufy, Tapiès, Zadkine… et les créations contemporaines des Américains Blade et Jonone, du Grec Alecos Fassianos, des Italiens Mauro Benetti et Mauro Peruchetti, du Français Pierre Peyrolle… qu’il n’est plus rare de retrouver désormais en surplomb d’une exceptionnelle commode Boulle de l’époque Louis XIV ou à côté d’un somptueux cabinet vénitien du XVIIe siècle.

En proposant une telle diversité de choix, le Salon d’Antibes avait pressenti la montée en puissance de la valeur esthétique et financière des pièces de mobilier du XXe siècle, mais également l’entrée du design et de l’art moderne et contemporain dans les grandes collections privées aux côtés des antiquités classiques. Daniel Buren fut l’un des précurseurs en la matière, en proposant l’installation de ses colonnes dans la Cour du Palais Royal. Plus récemment, la présentation d’oeuvres de Jeff Koons, Xavier Veilhan, Murakami, puis de Bernar Venet et de Joana Vasconcelos au Château de Versailles ou bien encore le voile de métal doré conçu par Mario Bellini et Rudy Ricciotti pour le musée du Louvre, constitue le point d’orgue et la consécration de cette association de styles et d’époques, plus que jamais d’actualité !

La célébration de la beauté et de l’art de vivre sur la Côte d’Azur !

Dès sa création, le Salon d’Antibes s’est inscrit dans une tradition séculaire qui se perpétue depuis la Belle Epoque : Un certain art de vivre au bord de la méditerranée qui célèbre la beauté et l’esthétisme.
Ce furent tout d’abord les grandes familles de l’aristocratie européenne qui vinrent sur la Riviera française pour passer l’hiver dans de majestueuses demeures décorées d’oeuvres d’art et de mobilier précieux. À partir du 20ème siècle, ce sont les nouvelles fortunes issues de la révolution industrielle qui acquièrent une résidence secondaire dans la région.

À l’image de Gerald et Sara Murphy, héritiers américains qui arrivent à Antibes au début des années 1920 pour passer l’été au bord de la méditerranée et succomber à tous ses plaisirs. C’est avec eux que naîtra véritablement la Côte d’Azur. Au gré de leurs séjours estivaux à Antibes durant lesquels ils reçoivent notamment leurs amis artistes (Dos Passos, Picasso, Léger, Hemingway, Ernst…). Ensemble, ils partagent à la fois les plaisirs simples de la baignade, de la lecture, des sorties au marché, des balades au bord de mer et ceux, plus fastueux, des grandes fêtes élégantes organisées au rythme du jazz dans les plus somptueuses demeures du cap d’Antibes. Sans le savoir, ils lancent ainsi la vogue des vacances d’été au bord de la méditerranée et un nouveau style de vie que décrira leur ami Scott Fitzgerald dans Tendre est la nuit, en 1934.

En matière de décoration aussi, les Murphy seront des précurseurs dès les années 20. Tandis que, traditionnellement, les maisons de la région étaient jusqu’alors aménagées pour se protéger du soleil, les Murphy commandèrent toute une série de travaux pour leur Villa America du Cap d’Antibes afin de profiter pleinement du soleil. Ils firent notamment décapiter le toit de leur demeure pour y aménager l’une des premières terrasses de la Côte d’Azur. Ils élargirent les fenêtres pour installer des baies vitrées et laisser entrer le soleil et, bien sûr, ils accrochèrent sur les murs les oeuvres de leurs meilleurs amis artistes.

Laisser un commentaire

Météo

  • Dimanche 07 juin 2020, Bonne Fête Gilbert
Aujourd'hui
Lever du Soleil
05:53
Coucher du soleil à
21:06

Photo de la semaine

Escapades

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer