Page des Ventes

Une artiste à la Bergerie de Valbonne
Du 15 mars 2013 au 15 juin 2013

MARTHA BARRACHINA DANS UNE BERGERIE A VALBONNE (06) !
Quelques oeuvres dévoilées au regard de la clientèle

« La Bergerie » à Valbonne est un endroit atypique, une salle voûtée toute en pierre, à l’abri des regards, qui accueille sa clientèle tous les soirs et en musique. Des soirées à thème,
jazz, récitals classiques, piano se déclinent tous les soirs d’ouverture.

Ce sont donc aux seuls regards des clients que seront dévoilés les quelques tableaux de Martha BARRACHINA qui viendront surprendre dans ce drôle d’endroit. Suspendus dans le temps et sur la pierre, ils s’ajouteront au décor pour le plaisir des amateurs d’art, des amoureux des belles oeuvres, pour ceux qui auront envie de s’offrir un coup de coeur comme pour ceux qui investissent dans les valeurs montantes.

Car il s’agit bien de cela avec Martha BARRACHINA.

La popularité de l’artiste ne cesse de croître. Preuve en est s’il le fallait, le succès remporté lors de sa dernière exposition dans le Var.

Martha BARRACHINA fait désormais les premières pages des magazines d’art et féminins du Salvador. Adulée par les critiques de son pays, l’Europe la découvre d’abord en Espagne, puis la France commence à apprécier ses oeuvres et à réaliser à quel point cette artiste a du talent.

Martha Barrachina, porte parole haut en couleur d’un pays chaleureux, est l’ambassadrice des femmes qu’elle défend contre le machisme, la guerre, la société en général, mais aussi qu’elle représente au travers de leurs forces et de leurs fragilités. Une femme envahit ses toiles, auto portrait symbolique et semblant sortir tout droit de la bande dessinée, cette femme tantôt décroche la lune, ou traverse à force de courage les précipices de la vie. Martha Barrachina chante également dans ses couleurs chaudes et joyeuses l’amour qu’elle porte à « ses » trois pays : El Salvador qui l’a vue naître et obtenir son diplôme d’architecte, l’Espagne où elle acquiert sa maîtrise de designer, et la France où elle vit désormais.

La fin du calendrier Maya en 2012 a été pour cette artiste issue d’un pays où la civilisation Maya a laissée ses empreintes, l’occasion de réaliser des oeuvres optimistes sur l’interprétation du fameux calendrier qui obsédait par son interprétation erronée de la fin du monde. Martha Barrachina en a tirer les enseignements d’une fin de cycle récurrente et nous livre, au plus juste, à travers ses toiles déchiffre une nouvelle ère empreinte d’amour et de bonté au plus près de la nature.

Tous ces thèmes se croisent et s’entrecroisent pour encore et toujours nous ramener vers El Salvador et la femme, pour chanter la beauté, l’intelligence, le courage et le talent.

Laisser un commentaire

Météo

  • Samedi 04 juillet 2020, Bonne Fête Florent
Aujourd'hui
Lever du Soleil
05:58
Coucher du soleil à
21:11

Photo de la semaine

Escapades

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer