Page des Ventes

Merci Monsieur Pagnol
Le 3 août 2008


Tournée d’adieu de jean franval

Qui de mieux placé qu’un artiste reconnu et d’expérience pouvait mener à bien l’ambition de mettre en valeur le patrimoine théâtral de la Provence?

Jean Franval est en effet l’homme de cette situation: chanteur, comédien sur les planches, au cinéma et à la télévision… Voilà un homme qui maîtrise son Art.
Il raconte son pays, suivi de sa Compagnie, et les plus grandes leçons de vie que nos auteurs régionaux nous ont laissées: de Pagnol à Daudet, en passant par Giono et Audouard.

Créée en 1990, la Compagnie Théâtrale Régionale Jean Franval assure des représentations de qualité tant par le jeu de ses acteurs que par le choix des décors et des oeuvres interprétées.

Cette tournée d’adieu tient tout particulièrement à coeur à la Ville de Mougins qui depuis 13 ans (1995) a pu mesurer l’ampleur du talent de ce grand artiste. Jean Franval et sa troupe, été après été, par tous les temps et au travers des classiques provençaux (Pagnol, Daudet, Giono) ont enchanté Mougins !

HOMMAGE À PAGNOL

Depuis la mort de Raimu, Pagnol avait été mis entre parenthèses.
Franval lui redonna ses lettres de noblesse. Car on se doit de ne pas oublier que le provençal Pagnol est un des plus grands auteurs de ce temps, un Tchékov méditerranéen qui vous fait passer en dix secondes du rire aux larmes.

“Merci Monsieur Pagnol” rassemble les scènes les plus mémorables de son oeuvre pour un vibrant hommage à son indéniable géni, teinté de générosité et de philosophie.

Jean Franval

Ce n’est que vers 30 ans, que Jean Franval a commencé sa carrière en tant que comédien. Auparavant, attiré par le music-hall, il chantait et se produisait dans les cabarets parisiens, notamment avec le répertoire d’Armand Mestral.

Son premier essai de théâtre remonte à 1959, il a alors 32 ans, et décroche un des rôles principaux dans « 12 hommes en colère » puis s’enchaînent « Marie-Octobre » de Jacques Robert « La nuit du 9 Mars » avec Roger Hanin, une revue avec Roger Nicolas. « Le mois à la campagne », « Antigone », « Le mariage de Figaro », une tournée en russie avec « Les Valses de Vienne » au Châtelet et la trilogie de Marcel Pagnol…

Théâtre, télévision (plus de 200 !), films (35 !) ne lui laissent alors plus guère de répit, «de toute façon quand je ne travaille pas, je m’ennuie. Je ne suis bien que sur scène !». Quand on lui pose la question de savoir s’il n’a jamais pris de cours de comédie, la réponse est immédiate : « pourquoi faire ? on naît acteur, on n’apprend pas à l’être. La meilleure école c’est d’observer et de se jeter à l’eau, quand on travaille avec Lino Ventura ou Bernard Blier, on est obligé d’être bon.

Dans la vie il faut regarder vers le bas pour s’apercevoir qu’il y a toujours plus malheureux que soi ; mais au théâtre, il faut toujours viser plus haut ».

Source :

Laisser un commentaire

Météo

  • Jeudi 12 décembre 2019, Bonne Fête Jeanne
Aujourd'hui
Lever du Soleil
08:58
Coucher du soleil à
17:50

Photo de la semaine

Escapades

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer